Portrait cinématographique de Tim Burton

Portrait cinématographique – Tim Burton

 

Tim Burton – Réalisateur

Tim Burton est un réalisateur et scénariste dont j’aime beaucoup l’univers fantastique et loufoque. On reconnait sa signature si particulière dans chacun de ses films / animés et on se laisse volontiers immerger dans son monde dès les premières scènes. Un écrivain que j’aime beaucoup l’a particulièrement influencé, il s’agit d’Edgar Allan Poe. C’est de ses lectures que le réalisateur puise son coté sombre, macabre et fantastique ; je crois même qu’il s’est inspiré de l’une de ses nouvelles pour réaliser l’un de ses premiers courts métrages. Tim Burton s’entoure souvent des mêmes acteurs : Johnny Depp, Helena Bonham Carter et dernièrement Eva Green ; acteurs qui collent parfaitement avec son univers et qu’on aime retrouver dans des rôles différents.

 

Animés

The nightmare before christmas – L’étrange Noël de Monsieur Jack
1993

J’ai découvert Tim Burton quand j’étais enfant ( nostalgie mon amour ) en regardant l’Étrange Noël de Monsieur Jack. C’est l’un de mes animés préférés : Tim Burton a réussi à faire un conte de Noël original qui n’est pas cucu la praline, et ça, c’est fort. Il rend le coté macabre attendrissant tout en gardant l’aspect monstrueux des personnages. D’ailleurs c’est ce que j’aime de manière générale chez lui : il représente le monstrueux avec douceur. Tout n’est pas lisse comme dans la plupart des dessins animés pour enfants. Il m’a appris à aimer le bizarre, le loufoque et le fantastique. Une chose que j’apprécie également c’est le côté comédie musicale de cet animé mais également de ses autres films. Comme le Oogie Boogie Blues est mémorable, je vous le mets juste en dessous.

 

 

 

Corpse Bride – Les noces funèbres
2005

C’est un animé que j’ai découvert étant plus grande et que j’ADORE. Tim Burton s’est inspiré de la légende juive de la Mariée Morte, récupérée en Europe fin XVIIIème pendant la période romantique et plus tard fantastique. Il en a fait une oeuvre poétique, romantique et musicale, à la Burton. Ce que j’aime particulièrement c’est la dualité entre le monde des vivants : morne, gris et hostile et le monde des morts : joyeux, coloré et attrayant. Encore une fois, Tim Burton renverse la tendance globale – avoir peur de la mort – et nous fait découvrir un monde fascinant et… vivant ! On retrouve Johnny Depp qui interprète la voix de Victor Van Dort et Helena Bonham Carter dans le rôle d’Emily, la mariée défunte. Une petite chanson histoire de rester dans le bain …

 

 

 

Films

Edward Scissorhands – Edward aux mains d’argent
1990

S’il fallait en choisir un, ce serait lui. Honnêtement, en plus d’être l’une des meilleures performance de Johnny Depp, c’est un film génial. On retrouve l’univers de Tim Burton, fantastique, romantique et dramatique, mêlé avec un contemporain loufoque et un Frankenstein revisité avec brio. Le décalage « banlieue chic américaine » et « Edward dans son manoir » marche très bien : la confrontation est à la fois ridicule – dans le bon sens du terme, s’il en est – et drôle. L’esthétique générale du film est aussi importante que le scénario et très réussie parce que le décalage entre les deux mondes est « visuellement visible » – oui, pardon – grâce aux exagérations de couleurs notamment. Et puis le personnage d’Edward est tellement touchant… Je ne vais pas en dire plus si vous ne l’avez pas vu – et si c’est le cas, vous savez ce qu’il vous reste à faire ce soir…!

 

 

Sweeny Todd : The demon barber of Fleet Street – Sweeny Todd : le diabolique barbier de Fleet Street
2007

J’ai beaucoup hésité entre Sweeny Todd et Sleepy Hollow dans le genre fantastique, macabre mais morbide.
Et flippant, aussi, hein ? Mais mon cœur penche pour le Barbier Sweeny Todd – peut être pour le côté musical ? Une fois de plus, on retrouve Johnny Depp dans le rôle du barbier et Helena Bonham Carter dans le rôle de la cuisinière – après ça, inutile de résumer l’esprit du film : barbier, cuisinière – mmh. Il me semble qu’au départ Tim Burton voulait faire une comédie musicale ou bien s’est inspiré d’une comédie musicale. C’est pour ça que l’intitulé officiel est « film musical ». Toutes les chansons sont interprétées par les acteurs et on apprécie, ça évite les décalages de voix et c’est plus authentique. Bref, ce film est franchement génial et tient en haleine jusqu’au bout, alors si vous ne l’avez pas vu, regardez le et venez me donner votre avis en commentaire après. Un petit extrait musical pour conclure cet article !

 

 

J’espère que cet article vous aura plu ! Si cet univers vous intéresse, vous pouvez aller lire mon article sur son dernier film Miss Pérégrine et mon article sur le recueil de poèmes écrit par Tim Burton, Oyster Boy & other stories. Et si vous passez par Lyon vous pouvez aller visiter le Musée des Miniatures et du Cinéma, il y a d’authentiques marionnettes imaginées par Tim Burton, notamment celle de Jack – je crois.
Nous, on se retrouve très vite pour un nouvel article, et en attendant vous pouvez vous abonner et laisser un petit commentaire. Portez-vous bien !

Love, Lilli.

 

Référence du portrait de Tim Burton : PRAGUE, CZECH REPUBLIC – MARCH 27. Director Tim Burton attends a press conference prior to a press preview of his exhibition ‘The World of Tim Burton’ on March 27, 2014 in Prague, Czech Republic. The exhibition, which runs until August 3, will feature 500 of Burton’s drawings, paintings, photographs, sketchbooks, moving-image works, and sculptural installations. (Photo by Matej Divizna/Getty Images)

VOUS POUVEZ ME SUIVRE SUR LES RESEAUX SOCIAUX : 

ET VOUS ABONNER EN BAS DE LA PAGE 

2017-11-26T20:35:58+00:00

Leave A Comment