Portrait de Balzac

Ferragus, chef des dévorants

Ferragus, chef des dévorants – Balzac

 

 

Résumé

  Ferragus, chef des dévorants – Ce roman est paru pour la première fois en 1833 dans la Revue de Paris et est publié en 1834. Il est dédié à Hector Berlioz – rien que ça. Il fait partie de la série Scènes de la vie parisienne et a été, entre autre, illustré par Louis Edouard Fournier et William Boucher. Ce roman – comme beaucoup de romans de la Comédie Humaine de Balzac, nous plonge dans le Paris du XIXème siècle. Auguste de Maulincour aperçoit la femme dont il est amoureux, Clémence Jules Desmarets, dans un quartier malfamé. Après avoir découvert sa relation – à définir – avec le chef des Dévorants, Ferragus, ce dernier tente de le supprimer. Le mari de Madame Jules, Monsieur Desmarets, dont elle est follement amoureuse et réciproquement, arrive à avoir une entrevue avec Auguste avant que celui-ci ne meurt et tente à son tour de découvrir le secret de sa femme.

 

Avis

Si je passe sur les dix pages de description au début de chaque chapitre alors que seule la SUITE m’importe, j’ai beaucoup aimé ce roman ! Sans trop en dire, je trouve qu’on s’abandonne facilement à l’intrigue qui nous laisse en suspens – et ça, j’adore. Je note la belle – et tragique ( ne vous faites pas d’illusion ) – histoire d’amour entre Monsieur et Madame Desmarets. Le coté mystérieux du personnage de Ferragus, chef des Dévorants, les Treize, me plait beaucoup, d’autant que l’histoire des Treize n’est pas complète, puisqu’il faut lire les trois romans pour la terminer. Ils sont tous regroupés dans l’édition Livre de Poche : Ferragus, La duchesse de Langeais et La fille aux yeux d’or. Pour commencer à lire BalzacFerragus est très bien !

 

 

Gravure de Boucher sur Ferragus de Balzac

 

 

J’espère que ce petit article vous aura plu et, encore une fois, n’hésitez pas à réagir en commentaire, c’est vraiment encourageant ! On se retrouve très vite pour de nouveaux articles, en attendant vous pouvez vous abonner et me suivre sur les réseaux sociaux pour ne louper aucun article !

Love, Lilli.

 

Ref. tableau haut de page : Portrait de Honore Balzac (1799 – 1850), ecrivain francais. Felix Tournachon dit Nadar (1820-1910), 19eme siecle. Paris, Maison Balzac.

VOUS POUVEZ ME SUIVRE SUR LES RESEAUX SOCIAUX : 

ET VOUS ABONNER EN BAS DE LA PAGE 

2017-10-16T10:12:50+00:00

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.